RISQUES
 

Minage de la falaise de la butte de Corbeyre au-dessus de l’A47

publié le 25 juillet 2017

Début décembre 2016, un panneau rocheux instable d’un volume de plus 150 m3 a été mis en évidence au niveau de la butte de Corbeyre surplombant l’A47 à La Grand-Croix lors d’une inspection commune du versant par la DIR Centre-Est et l’unité Risques du groupe RRMS du DLL.

Un suivi instrumental a été rapidement mis en place pour suivre l’évolution de ce compartiment rocheux jusqu’à son élimination par minage initialement prévue lors du dernier week-end de juillet 2017.

Les résultats au cours des six premières semaines de suivi ont montré des mouvements non négligeables, une grande sensibilité aux précipitations et une désorganisation croissante du compartiment rocheux (avec notamment un éboulement d’un volume de 40 m3 détachés d’une zone très fracturée le 26 avril).

Compte-tenu du risque d’éboulement à très court terme et de la probabilité d’atteinte de la chaussée de l’A47, la DIR Centre-Est a décidé, en concertation avec le Cerema, de fermer la demi-chaussée dans le sens Lyon vers Saint-Etienne et de basculer l’ensemble du trafic sur l’autre demi-chaussée moyennant la mise en place de protections provisoires (blocs en béton) et occasionnant d’importantes perturbations.

L’entreprise CAN, missionnée pour la réalisation des travaux d’urgence, a préparé le minage du compartiment entre le 3 mai et le 16 mai, opération délicate compte-tenu de la stabilité précaire du compartiment. Un tir a eu lieu le 16 mai en début d’après-midi et a nécessité une coupure totale de 15 minutes du trafic autoroutier. L’entreprise a ensuite réalisé des purges de sécurité et des travaux complémentaires (ancrages et filets plaqués) qui ont permis de rétablir totalement la circulation le 19 mai, soit 21 jours après la fermeture partielle.

L’ensemble de ces travaux a été suivi par le Cerema pour le compte de la DIR Centre-Est.