NORME ET FD

 
 
 

NORME ET FD - Pourquoi l’indicateur Q4Pasurf a t’il été choisi comme indicateur réglementaire?

Description

Question N° 2011-23
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011

Réponse

Pourquoi une pression de 4Pa?
Le bâtiment est soumis, en moyenne, à une différence de pression avec l’extérieur comprise entre 0 et 10 Pa. Cette différence de pression est due au système de ventilation, à la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur et à la pression du vent sur les façades.

Dans le calcul réglementaire, le coefficient "n" de la loi de puissance est fixé à 2/3. Choisir un indicateur à 4 Pa (plutôt qu’à 50Pa) permet donc de déterminer les débits d’air auxquels est soumis le bâtiment en condition normale de fonctionnement avec plus de précision.

Pourquoi diviser par l’Atbat et non par le volume?
Deux raisons à ce choix :
- Le volume n’est pas une entrée du calcul thermique (contrairement à l’Atbat). Diviser par le volume obligerait l’opérateur à le calculer systématiquement. Or, des tests ont montré que sur un même bâtiment, deux mesureurs peuvent obtenir des résultats très différents sur l’estimation du volume (de l’ordre de 20-30% de différence).
- L’Atbat est évalué par le bureau d’étude mais si cette surface est surestimée, cela est certes avantageux pour le Q4Pasurf mais cela est pénalisant pour le reste du calcul thermique.
- Les déperditions ont lieu au niveau de l’enveloppe du bâtiment. Il est donc logique de ramener le débit de fuite par m² de surface déperditive.


NORME ET FD - Qu’appelle-t’on "maisons individuelles groupées"?

Description

Question N° 2011-17
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011

Réponse

Des maisons individuelles groupées sont des maisons qui ont le même permis de construire.
Les règles d’échantillonnage ne sont pas applicables à des maisons n’ayant pas le même permis de construire, même si ces maisons sont identiques.


NORME ET FD - Quelle est la formule pour passer de l’indicateur n50 à l’indicateur Q4pa_surf ?

Description

Question N° 2011-14
Première publication le : 23/03/2011
Dernière mise à jour le : 23/03/2011

Réponse


Télécharger :


NORME et FD – Quelle surface faut-il donner lorsque la mesure est faite sur une partie seulement du bâtiment ?

Description

Question N° 2017-02

Première publication le : 12/01/2017

Dernière mise à jour le : 12/01/2017

Réponse

Pour toutes les mesures, il faut préciser la SRT du bâtiment entier.
Lorsque la mesure concerne uniquement une partie du bâtiment, il faut préciser en plus :

  • la SHAB de la partie de bâtiment testée, pour un bâtiment résidentiel (exemple : mesure d’un bâtiment résidentiel collectif par échantillonnage),
  • la SURT de la partie de bâtiment testée, pour un bâtiment non résidentiel (exemple : mesure d’un bâtiment non résidentiel par parties).

NORME ET FD - Dans le cas d’une mesure multi-ventilateurs, le rapport de mesure doit-il donner le détail des mesures pour chaque ventilateur, ou peut-on se contenter de donner les résultats globaux ?

Description

Question N° 2015-05

Première publication le : 05/05/2015

Dernière mise à jour le : 30/08/2016

Réponse

Même si le graphe du débit de fuite d’air est construit à l’aide du débit total au travers de l’enveloppe, il faut donner pour chaque ventilateur, à chaque palier de pression :
– la configuration du diaphragme le cas échéant ;
– la pression au ventilateur ;
– la valeur de débit mesuré ;
– la valeur de débit à travers l’enveloppe.
Les grandeurs permettant de convertir les données (paramètres et coefficients de chaque configuration du ventilateur, température) doivent apparaître dans le rapport.


NORME ET FD - Lors de la mesure de perméabilité à l’air d’un bâtiment de grande taille (SRT > 3000 m²), si aucun des paliers de pression mesurée n’est supérieur à 50Pa en valeur absolue, l’essai peut-il être valorisé dans le cadre réglementaire ?

Description

Question N° 2015-06

Première publication le : 05/05/2015

Dernière mise à jour le : 30/08/2016

Réponse

Le FD P50 784 précise, au paragraphe 5.1.2.2, que : « en aucun cas le fait de ne pas disposer d’un matériel suffisamment puissant pour réaliser la mesure ne peut constituer une justification pour ne pas mesurer une zone ».
Le mesureur doit prévoir le matériel nécessaire pour pouvoir faire la mesure à 50 Pa en valeur absolue, compte-tenu de l’ATbat du bâtiment et de l’objectif de perméabilité à l’air. Notamment, la justification du calcul du nombre de ventilateurs nécessaires pour réaliser la mesure doit être apportée dans le rapport de mesure.
Si le bâtiment s’avère être moins étanche que l’objectif visé, et qu’il est impossible d’atteindre 50 Pa en valeur absolue, mais qu’il est possible d’atteindre au moins 25 Pa en valeur absolue, l’essai peut être valorisé dans le cadre réglementaire. Le rapport d’essai doit faire état du fait que les exigences de la norme NF EN ISO 9972 ne sont pas entièrement satisfaites, et en donner les raisons.


NORME ET FD - Pourquoi les surfaces de plancher bas ne sont pas prises en compte pour obtenir l’indicateur Q4pa_surf même lorsque ces planchers bas sont des surfaces déperditives ?

Description

Question N° 2011-13

Première publication le : 23/03/2011

Dernière mise à jour le : 30/08/2016

Réponse

Ceci n’est qu’une convention qui n’a pas de conséquence sur les consommations calculées avec le moteur de calcul réglementaire (méthode Th-CE de la RT 2005 et méthode Th-BCE de la RT 2012). En effet, seul le produit Q4Pa-surf . ATbat est exploité dans les calculs.

Q4Pa-surf (m³/h.m2) : débit de fuite pour ΔP = 4 Pa par m² de parois déperditives hors plancher bas 
Atbat : surface déperditives au sens de la RT 2005 et de la RT 2012 (AT) hors planchers bas.


NORME ET FD - Selon la norme NF EN ISO 9972, quelle méthode utiliser dans le cadre réglementaire ?

Description

Question N° 2016-04

Première publication le : 30/08/2016

Dernière mise à jour le : 30/08/2016

Réponse

Pour justifier la valeur de Q4Pa-surf utilisée dans une étude thermique réglementaire, la méthode 3 de la norme NF EN ISO 9972 doit être utilisée. Les règles de préparation du bâtiment pour faire la mesure du Q4Pa-surf sont précisées dans le FD P50-784 (2016).


NORME ET FD - Qu’est-ce qu’une gaine de gaz ouverte sur les communs ?

Description

Question N° 2016-05

Première publication le : 30/08/2016

Dernière mise à jour le : 30/08/2016

Réponse

Le terme "gaine gaz ouverte sur les communs" désigne une gaine gaz dont au moins une ouverture de ventilation débouche dans les communs (ex : hall d’entrée aéré / ventilé).


NORME ET FD - Existe t-il un modèle de protocole de contrôle en service conforme à l’application du FD P50-784 (2016)?

Description

Question N° 2016-08

Première publication le : 22/11/2016

Dernière mise à jour le : 22/11/2016

Réponse

Le FD P50-784 (2016) demande que l’opérateur s’assure de l’intégrité de son matériel avant chaque mesure de perméabilité à l’air. Afin de faciliter ce contrôle en service et son compte rendu administratif, il est proposé une méthode de contrôle en service, disponible en téléchargement gratuit..
L’opérateur réalise un contrôle visuel de ses matériels en respectant la check-list décrite dans ce document. Si ses matériels sont contrôlés conformes à chacun des points de contrôle, ils peuvent être utilisés pour la mesure. Dans le cas contraire, l’opérateur doit se munir d’un autre matériel conforme et apte à l’utilisation. Le document, complété par les observations nécessaires le cas échéant, est joint à chaque rapport de mesure, en annexe. La présence de ce document dans le rapport de mesure engage la responsabilité du mesureur sur la bonne réalisation du contrôle, et la conformité de ses matériels au moment de la mesure.

L’utilisation de cette méthode et du format de rendu n’est pas obligatoire : d’autres protocoles peuvent être utilisés pour remplir l’exigence du FD P50-784 (2016). Les points de vérification sont toutefois considérés comme des points de vérification a minima.


Télécharger :